Monter une franchise : validation du franchiseur et de la banque

Sommaire

Vous souhaitez monter votre entreprise, mais restez hésitant, de peur de prendre trop de risques ? La franchise vous offre une double sécurité.

Le point dans notre astuce.

Double validation à obtenir pour monter sa franchise

Monter une entreprise, cela implique toujours des risques financiers pour son dirigeant. Une clientèle absente, du personnel difficile, des comptes mal gérés, etc. L’aventure peut tourner à la catastrophe.

En choisissant la formule de la franchise, vous limitez les risques. En effet, votre projet devra être soumis à une double validation :

  • celle de l’établissement prêteur à qui vous emprunterez les fonds ;
  • celle du franchiseur.

Tous deux étudieront la faisabilité économique du projet, mais aussi votre profil, afin de savoir qui vous avez les moyens financiers et les qualités professionnelles nécessaires.

Si vous vous heurtez à un refus de la part de l’un de ces interlocuteurs, vous pourrez mettre en doute votre projet. Si vous obtenez deux accords, vous pourrez être rassuré.

Validation du projet par le franchiseur

Non seulement, vous devrez présenter au franchiseur votre projet, mais vous devrez également lui soumettre vos comptes prévisionnels : vous ne pourrez pas vous lancer sans sa validation.

Cela peut paraître dur, mais cela permet qu’il repère les erreurs ou éventuels oublis de votre part, ce qui est capital à ce stade du projet pour qu’il réussisse.

S’il valide votre projet, le franchiseur pourra vous remettre une étude du marché local et national, que vous pourrez éventuellement compléter, à présenter aux établissements financiers que vous démarcherez pour votre emprunt.

Obtention de l’accord de la banque

À partir du moment où votre projet tient la route, obtenir le prêt ne devrait pas être trop compliqué :

  • les banques sont moins frileuses à prêter à un projet de franchise qu’à un projet en roue libre ;
  • cela dit, vous devez justifier d’un apport personnel assez conséquent : entre 30 et 40 % de l’investissement total.

Une bonne solution pour trouver un organisme prêteur est de faire appel à un courtier :

  • certaines banques peuvent avoir des plafonds de prêts à ne pas dépasser : elles ne prêteront donc qu’à la marge si leur plafond est dépassé ;
  • le courtier saura vous guider vers les établissements qui n’ont pas atteint ce plafond et peuvent donc prêter plus librement.

Pour plus d’infos sur le sujet, consultez nos autres contenus :

  • Une des conditions reine pour que votre projet de franchise soit validé est la présence d’un apport personnel costaud. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre page dédiée : Apport personnel franchise.
  • Besoin d’un coup de pouce pour créer votre entreprise ? La page Aides financières de notre site Création d’entreprise répondra à toutes vos questions.
  • Pour avoir toutes les clés pour vous lancer dans un projet de franchise sereinement, consultez notre page : Acheter une franchise.